Contacts :
Tri Yann

TRI YANN
Concert gratuit - Mercredi 14 août


Début 1969 a été le théâtre de la rencontre de Jean-Louis Jossic, Jean-Paul Corbineau et Jean CHOCUN lors d’une fête organisée à Nantes par Jean-Louis à l’occasion de son "Père-Cent", c’est-à-dire de la célébration de la date qui annonce les 100 derniers jours qu’il lui restaient à devoir au Service Militaire.
Très vite, entourés d’amis, ils ont entrepris d’inviter des musiciens lors de soirées privées et se sont eux-mêmes créé un répertoire de chansons diverses allant de reprises de folk américain à des mélodies bretonnes ou québécoises, montant avec d’autres pratiquants du folk à Nantes un spectacle baptisé "Folk-song 70", sur l’affiche duquel apparait pour la première fois le nom de "TRI YANN AN NAONED" (Les 3 Jean de Nantes), surnom que leur avait donné un des premiers fans et qu’ils ont gardé comme marque …. C’était il y a bientôt 50 ans. Ils ont été rejoints en 1971 par Bernard BAUDRILLER qui a uni sa contrebasse et sa voix aux guitares, flûtes, banjo et chants des trois compères.
Un premier disque (vinyle) éponyme édité par le label "Kelenn" a reçu un accueil favorable du public et poussé très vite les désormais 4 musiciens-chanteurs à faire, avec l’enthousiasme de la jeunesse, le choix risqué du professionnalisme.
Au fil des ans les enregistrements se sont succédés, le nom s’est raccourci et est devenu "TRI YANN", les concerts se sont multipliés, le public a répondu présent et le groupe s’est étoffé puisqu’il compte maintenant 8 membres.
TRI YANN fêtera donc l’année de ses 50 ans en 2020.
Certaines rumeurs se font l’écho d’une tournée d’adieux…. C’est à la fois vrai et faux.
Vrai car TRI YANN a décidé de mettre un terme aux tournées de concerts à partir de fin mars 2020.
Faux car le groupe prévoit d’une part de sortir un nouveau CD en 2019 et d’autre part de continuer à enregistrer de nouveaux titres en 2020 et ensuite, au gré de son inspiration et de ses envies.
Il n’y aura pas de "Tournée d’adieux" mais des concerts "kénavo" ponctuels au centre et aux six coins de l’hexagone en 2019 et début 2020 de façon à rencontrer et remercier une dernière fois ce public si chaleureux qui nous a motivés, accompagnés et soutenus durant ces longues années, pourtant si vite passées.
Les dates de ces concerts seront publiées sur le site officiel au fur et à mesure de leur inscription sur le planning.
Il y aura donc de la place pour tous jusqu’à la fin mars 2020, avec un ultime spectacle à Nantes.
Et profitons-en pour vous remercier toutes et tous pour votre amitié et votre fidélité.

LES NÉGRESSES VERTES
Concert gratuit - Jeudi 15 août


1988 : En pleine effervescence du rock alternatif, parait l'album "Mlah" des Négresses Vertes. Il s’ouvre sur "La valse à l‘accordéon" suivi du fameux "Zobi la mouche", manifeste post punk du groupe et de "Voila l’été". Plus tard viendront les titres "Sous le soleil de bodega", "Face à la mer" et bien d'autres…
La tribu charismatique et tapageuse se forme dans le Paris populaire des années 80, passe par le cabaret équestre Zingaro, le punk, la musique gitane. Ils donneront naissance aux Négresses Vertes qui restent à ce jour un de nos représentants les plus emblématiques à l’étranger.
Particulièrement attaché à la Grande Bretagne dès le début de sa carrière avec le remix de Zobi par William Orbit, le groupe a donné des concerts mémorables en salles et festivals dont le célèbre Reading.
La disparition tragique du chanteur Helno en 1993 marque un tournant dans l'histoire du groupe. Ils se relèveront et continueront à produire de nouveaux albums, explorant des univers musicaux en collaborant avec Massive Attack pour le superbe remix de "Face à la Mer", ou Howie B avec l’excellent album "Trabendo". Ils continueront à jouer à travers le monde jusqu'à la séparation du groupe en 2001.
Ceux qui ont assisté à leurs concerts se souviennent encore de la fusion musicale pleine d’énergie et d'humanité qui se dégageait de leur spectacle, pour les autres, nous sommes heureux d’annoncer : Les Négresses Vertes en tournée en 2018 - pour les 30 ans de "MLAH"

Membres du groupe
Paulus : Basse, Chant.
Stéfane Mellino : Guitare, Chant.
Iza Mellino : Percussion, Choeurs.
Matthieu Paulus : Trombone, Chant, Choeurs.
Miche Ochowiak : Trompette, Choeurs.
Cizzko : Accordéon, Choeurs.
Matthieu Rabaté : batterie.


Contacts :
N'diaz

N'DIAZ
Concert gratuit - Jeudi 15 août


2017… Nouveau disque pour N'Diaz : "Son’Rod" sur le label Paker Prod. Sortie en octobre. "Son’Rod" - que l’on pourrait traduire du breton comme le son, le bruit de la roue, de la route - c’est aussi le nom du nouveau spectacle en résidence de création à partir de novembre.
An diaz ['ndiaz] n.m. (mot breton : diazez « base, fondement »)
Riche d’une solide expérience acquise dans les festoù-noz, les quatre complices affirment leur conception de la transe avec une musique à danser ouverte sur le monde ; Youn Kamm orientalise sa trompette aux parfums de Liban et de Turquie. Yann Le Corre s’est imprégné de forrò brésilien. Jérôme Kerihuel a perfectionné en Inde sa technique de percussions. Quant à Timothée Le Bour, son saxophone vibre comme un taragot roumain. Avec la danse en rond pour fondation, les musiques populaires du monde comme horizon, et l’improvisation comme ligne de fuite, N'Diaz invente une musique hybride, dépaysée qui serait allée chercher ailleurs le moyen de s’ancrer davantage ici. Avec "Son’Rod", le groupe prolonge son raffinement musical vers de nouvelles contrées sensorielles avec des compositions plus amples ; lumières intenses, sons virevoltants, fougues tribales, énergie urbaine… une bien belle manière de perdre pied ! Le disque est un hymne à la géographie bousculée ! Il rend hommage aux musiciens en mouvement qui s’épanouissent aisément dans différents contextes musicaux. La création en live laisse une place décisive à la danse, avec l’envie des musiciens de la dilater, de la nuancer, de la sublimer pour ainsi évoquer chez l’auditeur la necessité de tracer la route… de tracer sa route.


Contacts :
www.sherpah.com

MANAU
Concert gratuit - Vendredi 16 août


1995 : Martial, rappeur, rencontre Cédric, dj. Martial écrit des textes urbains et Cédric échantillonne des musiques jazz-funk, comme tous les gamins de l’époque.
A la différence de tous ses potes, Martial est depuis l’enfance fan de celtitude et de "héroïc fantasy". D’origine bretonne, il a été très tôt sensibilisé à des sonorités (cornemuse, harpe, chant celtique…) pour le moins inhabituelles dans une cité du 93. Comme il le dit lui-même : "… je sentais que mes textes allaient dévier dans cette direction". C’est ainsi qu’il a commencé à écrire des contes éloignés de son horizon quotidien ("… les cités sont devenues des châteaux, les rond-points des plaines, mes potes des guerriers", à inventer et raconter des histoires sur des tempos.
Cédric l’a rejoint, s’est acharné à échantillonner des musiques celtiques pour accommpagner les rimes de son complice de toujours.
La suite ? Vous la connaissez… :
Mai 1998 : single "La Tribu de Dana" – un million cinq cent mille exemplaires.
Juillet 1998 : album "Panique celtique" - deux millions d’exemplaires.
Suivront les singles "Panique celtique", "Mais qui est la belette", "L’avenir est un long passé", "La confession", tous des tubes. Puis une tournée de dix-huit mois, des zéniths pleins à craquer.
2000 : album "Fest-Noz de Paname"
2002 : album "Premier pas"
2005 : album "On peut tous rêver"
2009 : album "Seul et en silence"
2012 : album "Panique celtique 2 – Le village"
2014 : album "Fantasy"
2016 : album "Celtique d’aujourd’hui".
Et des centaines de concerts à travers l’Europe…
Voilà vingt ans que Manau avance avec son originalité, ses histoires et ses musiques si… "Manau".
Il paraît que ça se fête…


Contacts :
Aroze

AROZE
Concert gratuit - Vendredi 16 août


Aroze est le nom de scène de l’artiste Antoine Rozé créé en 2011 lors d’un séjour dans les terres arides australiennes. Il s’agit alors d’un simple spectacle de rue laissant déjà la part belle à son personnage principal, le violon.
C’est lors de son retour en France que l’artiste décide de réellement lancer Aroze comme une vraie production musicale.
Mélange de violon énergique à fortes influences irlandaises et de musique électrique. Aroze s’inscrit dans une musique multiculturelle.
A la fois traditionnelle et actuelle, c’est sur scène que s’exprime pleinement l’univers de l’artiste. Habillé d’un costume lumineux, il invite le public dans une expérience à la fois visuelle et auditive.
Il est d’ailleurs accompagné depuis peu d’Andrey Fedosov qui le seconde sur scène et s’occupe de l’aspect visuel avec le VJing et la modélisation/production d’images de synthèse d’Aroze.
Sur scène, on retrouve une ambiance très évolutive portée par un violon phosphorescent.
Le style des costumes prend ici tout son sens. Les deux silhouettes drapées de lignes blanches évoluent dans une obscurité omniprésente et baignent dans une atmosphère très chimérique.
Porté par la musique et les jeux de scène, le public se balade à travers un voyage où le traditionnel celtique se mélange à un électro raffiné.


Contacts :
Les P'tits Yeux

LES P'TITS YEUX
Concert gratuit - Samedi 17 août


A la base d'un groupe comme Les P'tits Yeux, il y a simplement une envie. L'envie de marquer le temps du sceau de sa jeunesse.
En 2005, Mathieu Jouvencel, avec déjà quelques chansons en poche rencontre sur les bancs de l'université Sébastien Petit (guitare) puis Guillaume Pluet (accordéon). Ensemble ils vont raconter, rêver, écrire, chanter et mettre en musique leurs vingt ans comme ils l'entendent, d'une oreille un peu candide mais avec enchantement.
Durant les deux premières années, Les P'tits Yeux, c'est pas sérieux, trois musiciens pour égayer les soirées étudiantes Brestoises, pour raviver la mémoire des amis disparus, pour refaire le monde dans un hangar au "5 rue d'la gare"...
Puis en 2007, le groupe s'étoffe avec la venue de Stéphanie Kermarrec à la basse et au chant. Un atout féminin, ça ne pouvait pas mieux tomber !
De bars en concerts, cette formation trouve son premier souffle, multiplie les occasions de monter sur scène pour aboutir en 2008 à la sortie d'un premier CD "Les Temps heureux".
L'album se veut festif, entraînant et connaît son petit succès en Bretagne auprès des aficionados de la chanson française qui découvrent des textes poétiques et réalistes bien ficelés, aux arrangements simples et généreux.
Jusqu'en 2011 et la sortie de son deuxième album "Carnet de Notes", le groupe se professionnalise, continue à se faire connaître et évolue avec l'arrivée en 2010 de Ronan Maguet à la batterie (et percussions) et d'Annabelle François à l'accordéon et au piano en lieu et place de Guillaume.
Les textes de "Carnet de Notes" sont moins connotés "chansons réalistes", ils traitent de sujets plus personnels et nostalgiques.
Il faut attendre la sortie de "Changer d'ère" trois ans plus tard pour que le groupe affirme véritablement son identité musicale avec le renfort de Sébastien Baron au trombone, Guillaume Heuze au saxophone et Jean-Sébastien Hellard à l’accordéon. Le son et le jeu un peu plus swing de ce dernier ainsi que l'apport de cuivres, enrobent chaudement les paroles aux caractères humanistes et parfois engagées de ce nouvel album.
La qualité de ces nouveaux arrangements s'en ressent d'ailleurs particulièrement sur scène : de la colère à l'allégresse, du mélancolique au carpe diem, avec Les P'tits Yeux, le public est amené à partager intensément toutes les phases et les émotions que l'existence peut offrir, sans triche ni truquage.
Lorsque les deux chansigneuses que sont Ladydoigts (Laurène Pailler et Mallorie Fanéon) les accompagnent, au son s'ajoute l'image et une dimension scénique supplémentaire. Destinées aux sourds et malentendants, leurs adaptations des chansons en langue des signes, invitent finalement toute personne sensible et éveillée à découvrir ce mode d'expression fabuleux !
Pour fêter leurs 10 ans, Les P'tits Yeux préparent activement leur nouvel album.

Contacts :
Capercaillie

CAPERCAILLIE
Concert gratuit - Samedi 17 août

Créé en 1984, le groupe Capercaillie (coq de bruyère en écossais) est depuis plus de 30 ans un des groupes phares de la scène celtique mondiale. Le groupe a su fusionner ses racines gaëliques aux influences contemporaines, mélangeant instruments modernes et dits anciens (clavier, basse, percussions, guitare, flûtes, fiddle, accordéon, uilleann-pipes…), alternant compositions et morceaux traditionnels, chantant à la fois en anglais et en gaëlique.
Capercaillie s’appuie sur une équipe de musiciens d’exception : Donald Shaw (claviers, accordéon), co-fondateur du groupe, le génial Michael McGoldrick (flûtes, uillean pipes), Ewen Vernal (basse), Charlie McKerron (fiddle), Manus Lunny (bouzouki, guitare), David Robertson(percussions, bodhran) et Che Beresford (percussions).
Mais le groupe est surtout porté par une voix exceptionnelle, dont Sean Connery a dit qu’elle était "bénie des dieux", celle de Karen Matheson, reconnue comme une des meilleures chanteuses gaëliques depuis de nombreuses années.
Le groupe a enregistré près de 20 albums, vendus à plus d’un million d’exemplaires à travers le monde. Il a rencontré un gros succès international en signant en 1995 la bande originale du film "Rob Roy".
Son dernier album "At the heart of it all" est sorti en août 2013 à l’occasion du début d’une grande tournée internationale à l’occasion des 30 ans d’existence du groupe.

Contacts :
Strollad

STROLLAD
Concert gratuit - Samedi 17 août


Strollad est un groupe de France originaire de Vendée qui a grandi avec le son "Merzhin" ou encore "Soldat Louis" dans les oreilles.
Cette association de joyeux lurons s'approprie tout de go la musique celtique et l'associe au ska ou au rock pour jeter des sorts et faire bouger l'assistance. Leur musique, éminemment chaleureuse est une invitation à la fête.
Groupe vendéen formé en 1998, Strollad innove dans le paysage du rock alternatif français avec un style original : le Ska Celtique. Après un 4 titres "Sans Escale" en 1999, Strollad revient en force dans les bacs en 2001 avec un premier album de 12 titres : "Yec'hed mat".
Postérieurement au succès de "Yec' hed mat" en 2001, Strollad persévère 2 ans plus tard dans son ska celtique avec un nouvel album, dont seul le nom suffit à cerner l'état d'esprit du groupe : "La Fête du slip". Cet album est composé de 13 titres dans un registre toujours aussi festif, dont une reprise pour le moins surprenante empruntée à Richard Gotainer. Coproduit avec B.A.ba music, cet hymne à la joie reste dans la lignée du précédent opus, avec encore et toujours en pagaille, de la bombarde, de l'accordéon et des guitares de plus en plus musclées, sans bien sur oublier les textes, à nouveau très engagés dans quelques morceaux. Deux autres album suivront : "Le Temps du télégramme" et "Strollad Live".
Sans bien évidemment se prendre au sérieux, STROLLAD a désormais acquis une notoriété qui a largement dépassé les frontières régionales et nationales. En effet Strollad a aussi bien joué en Grèce, au Luxembourg et en Belgique ; ainsi qu'aux côtés d'artistes de renom comme Johnny Clegg, Les Caméléons, Mass Hystéria, Merzhin, Celkilt... Après une pause de 7 ans, Strollad a décidé de remonter sur les planches fin 2015 pour de nouvelles aventures : Festival de Poupet, Festival Mégascène, Festival "Les Arts s'en mêlent", Festival "Breizh Folies", Les feux de l'hiver... et toujours des tournées à l'étranger : Allemagne, Pologne, République Tchèque, La Russie pour avril 2018 et de nombreux festival de signés... La fête continue !

GANGBÉ BREIZH BAND
Concert gratuit - Dimanche 18 août


Le Gangbé Breizh Band c’est la rencontre inédite de deux formations : le Gangbé Brass Band, fanfare béninoise, et le Bagad de Plomodiern, ensemble breton.
Plus qu'une création musicale métissée, cette collaboration sera l'occasion de confronter des esthétiques et des pratiques différentes, professionnelles et amateurs, afin de créer des passerelles musicales et humaines entre l'Afrique et la Bretagne, entre les traditions artistiques orales de deux continents, et défendre ainsi une plus grande diversité culturelle, plus que jamais nécessaire.
Le projet a été initié par le Festival du Bout du Monde dans le Finistère et rassemble sur scène 40 musiciens.